Flamenco contes

Spectacle familial tout public
dès 6 ans

« Je voulais créer un récit où une femme héroïne porterait l’histoire de la Républica, basé sur le collectage en espagnol auprès de mon grand-père Manuel. Je l’ai nommée : Rosa. »

Sens de l’histoire :

La littérature porte des histoires d’hommes héros, et les femmes alors ? Elles se sont battues de tout temps avec les armes, avec les mots, en Espagne, en France et ailleurs, partout elles subissent les guerres, les violences, les camps, elles veillent sur les enfants, mais leurs noms restent dans l’ombre…

A partir du collectage en espagnol auprès de mon grand-père Manuel, j’ai pris l’entière liberté de créer mon histoire, de mettre ma lumière sur les femmes, et cette héroïne en est le symbole.

Je l’ai nommée : Rosa. Cette femme est l’héroïne et porte l’histoire de la Republica. Une épopée féminine, dans ce paysage où l’intolérance et la pauvreté sévissent. Un mélange de fiction et de récits de vie.

Le récit :

« La Riera, Espagne hiver 1918, mi abuelo Manuel y mi abuela Adesina, los lobos, los lobos por todas las partes, les loups de tous côtés, y Mariana la bruja, « nommée : la sorcière » parce qu’elle vit seule au milieu des bois, loin des humains bien trop fatigants.
Et là, Rosa vient au monde, l’enfant née sous le mauvais signe avec 6 doigts au pied gauche, le signe du diable. Rosa, pourtant, qui changera la destinée de son village et le sauvera …1931 : la Republica. »

Ce grand conte issu de collectages, nous emmène à travers l’Espagne de 1918 à 1939 …
Et cette grande peur qui illustre la guerre.
La peur du loup, de l’autre.
Et pour finir, l’émigration pour fuir la mort et le franquisme, rejoindre la France l’espoir aussi de 1939, un pays de liberté ?……

Tout un symbole, avec l’Espagne en toile de fond.

Le spectacle : Le rond et le feu

Il se joue en rond comme autour d’un feu gitan, en rond comme dans l’arène.
Partout sont présents le feu, le rouge et le noir  l’Espagne et ses passions extrêmes.       

La presse en parle :
« Une belle bulle, issue du mélange de contes et de guitare flamenco. On entend presque les pas de loup derrière la présence chaleureuse de la conteuse… »

A savoir :
– avec Léa Garcia : création du spectacle – conteuse 
et Nicolas Lageyre : guitara flamenca. – en espagnol et français.
– durée : 1h30

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :